Les sous-unités paysagères du plateau calaisien


Cette unité paysagère qui se caractérise par un paysage d’alternance entre plateau agricole ouvert et vallée encaissée au paysage végétalisé, fermé et d’échelle intime, trouve des variations dans :
  • La fréquence et la densité du couvert hydrographique
  • L’évolution des matériaux de constructions et des implantations bâties
  • La force d’un évènement forestier la forêt de Bercé

L’ensemble de ces critères permet de distinguer deux sous-unités paysagères :

  • La forêt de Bercé et ses vallons vers le Loir
  • La campagne ouverte de Saint-Calais

La forêt de Bercé et ses vallons vers le Loir

Si les bois et forêts limitent l’unité paysagère, le croissant boisé de la forêt de Bercé marque l’horizon du plateau cultivé ouvert. Ce dernier est fortement incisé par de grands et petits vallons aux ambiances plus fermées (coteaux boisés, fonds bocagers) qui se terminent parfois sous forme de vallées sèches. Il contribue et renforce les phénomènes d’alternance, avec un troisième motif paysager.


La forêt de Bercé, outre la valeur intrinsèque de son peuplement arboré, (cf. pour en savoir plus), induit dans le paysage de ce plateau, au cœur de la sous-unité :
  • Des effets d’écrans et donc d’épaulement, fermant l’horizon dégagé et orientant les vues
  • Une toile de fond homogène mettant en scène un premier plan qui se détache sur le fond estival vert sombre ou hivernal marron des lisières (exemple du Bourg de Jupilles)
  • Une plongée dans une ambiance harmonieuse et entretenue de la futaie de chênes, ambiance agréable laissant pénétrer la lumière au travers du couvert boisé, dans ce paysage totalement fermé ou le regard ne peut s’échapper

Les bourgs sont implantés dans les vallées s’étageant sur les coteaux. Jupilles contraste par son implantation sur le plateau mais reste un bourg fortement associé aux vallées adjacentes, du fait de la densité du réseau hydrographique. Dans cette sous-unité paysagère, le tuffeau domine dans la composition du bâti. Cette sous-unité se caractérise par ailleurs par de longues vues panoramiques sur la vallée du Loir au sud et sur Château du Loir (continuités paysagères). L’arboriculture fruitière se développe aussi en limite sud de la sous-unité sous influence de la vallée du Loir.
Le Grand-Lucé constitue la principale ville de la sous-unité, riche d’un patrimoine bâti qualitatif. Certains diront que l’influence du Loir remonte la Veuve jusqu’au Grand-Lucé. Quoiqu’il en soit, si la vieille ville est dominée par le château (bâti à l’emplacement de la motte féodale et sur les ruines du château fort médiéval au XVIIIème siècle) et l’Eglise, elle a aujourd’hui largement investi les coteaux et rebords de plateaux. Elle se caractérise aussi par le lien à la vallée de la Veuve qui s’étend au pied, induit un jeu de relations visuelles de part et d’autres de la vallée avec le bourg de Villaines-sous-Lucé.


Pour en savoir plus sur la forêt de Bercé et ses chênes remarquables

La campagne ouverte de Saint-Calais

La campagne ouverte de Saint-Calais se caractérise par un grand plateau aux ondulations plus douces et plus amples que dans la précédente sous-unité. Ces ondulations sont liées à des vallées espacées, aux versants bocagers, qui incisent le plateau de manière rapide et profonde. Il en résulte une horizontalité plus lisible, un couvert végétal moins important et des phénomènes d’alternances plus espacés. Les petits bourgs sont souvent en promontoire sur les vallées, et la sous-unité compte deux bourgs de plateau.


Dans cette sous-unité paysagère, la brique domine dans la composition du bâti rural en complément du tuffeau et du pisé. La sous-unité est marquée par le paysage spécifique de Saint-Calais avec son centre patrimonial développant des paysages urbains de qualité autour de l’Anille, sur laquelle s’était implantée l’ancienne abbaye puis s’est structuré le bourg. Le développement de la ville et les dynamiques paysagères induites sont évoqués dans le paragraphe sur les dynamiques.
Pour en savoir plus sur le développement urbain de Saint Calais

Partager la page

S'abonner