Les ambiances

Un cordon de concentration urbaine récent s’appuyant sur les zones portuaires et touristiques

La particularité de cette famille de paysage est sans aucun doute son caractère urbain « spontané » et plus ou moins structuré, urbanisme d’infrastructures et d’opportunisme touristique. Le caractère très récent de la majeure partie des constructions domine. Rares sont les villages qui étaient implantés directement sur la côte : notons quelques ports anciens comme La Turballe, Piriac, Pornic en Loire-Atlantique mais aussi Saint-Gilles en Vendée, ainsi que deux agglomérations portuaires principales Saint-Nazaire et Les Sables d’Olonne. L’habitat et surtout les résidences secondaires se sont surtout développés avec l’explosion du tourisme balnéaire. On retrouve ainsi l’architecture variée et ornementée des villas du début du XIXème siècle qui ont laissé place progressivement aux immeubles de location ou de résidences secondaires. On retrouve nettement sur le littoral les différences architecturales entre le nord Loire (ardoise) et le sud Loire (tuile). L’habitat léger de loisir (camping, mobil-homes…) se diffuse non seulement en front d’océan mais de plus en plus en profondeur dans les terres.


Contraste des ambiances confrontant ce paysage anthropique au paysage naturel atlantique

L’élément majeur de cette famille de paysages est sans aucun doute l’Océan Atlantique avec ses paysages marins et côtiers sans cesse renouvelés, avec le jeu des marées qui dévoilent des estrans rocheux couverts d’algues ou sableux irisés de vaguelettes et les couleurs de l’eau changeant au gré des saisons et de la météo. L’eau paraît ici indomptable et s’étend jusqu’à un horizon très lointain mis en scène dans de somptueux couchers de soleil (la côte est majoritairement orientée vers l’ouest). La côte s’accompagne également, ponctuellement, de tout un patrimoine spécifique de quais pavés, de mouillages et de pêcheries.


Entre terre et Océan, une ligne paysagère alternant côtes rocheuses et grands cordons dunaires, relayée par la végétation

Le littoral régional révèle une véritable diversité liée à la configuration naturelle originale des côtes : les plissements géologiques armoricains ont dessiné des falaises rocheuses souvent orientées suivant la direction nord-ouest / sud-est entre lesquelles se sont intercalés des systèmes de cordons dunaires et de plages de sables qui ont pour certaines fait la renommée régionale comme destination balnéaire. Le dessin de la côte est par ailleurs infléchi par l’estuaire de la Loire. Les pinèdes plantées pour stabiliser les dunes soulignent le trait de côte et marquent l’horizon rétro-littoral.


Pour en savoir plus sur les témoignages des participants aux entretiens sur leur attrait pour les paysages littoraux

Partager la page

S'abonner