Les ambiances

Un paysage de grandes cultures offrant des vues lointaines dégagées

Les paysages sont très ouverts et forment de vastes étendues de grande ampleur, aux lignes tendues et plus ou moins ondulées. Ils dévoilent une mosaïque de cultures aux couleurs saisonnières et offrent des vues longues, dégagées et souvent panoramiques (sur 360°). Ces particularités contribuent à une grande lisibilité paysagère et une appréhension facile du territoire même si les distances sont parfois difficiles à évaluer. Elles donnent aussi le sentiment de paysages simples et harmonieux dans leur vision d’ensemble globale.

Ponctuations et animations instaurent un parcours visuel dynamique

L’importance de l’ouverture visuelle conduit à une mise en scène de ces paysages agricoles. La végétation (ligne végétale des vallées, bois, alignements d’arbres au long des routes, arbres isolés …), le bâti, les bourgs, et édifices singuliers (château d’eau, manoir, bâtiment d’activité …), les infrastructures (routes, pylônes électriques, éoliennes…) constituent autant de points d’appel ou d’animation de force variable qui ponctuent et animent le parcours visuel.

L’importance du rapport à l’eau

Les vallées présentent une grande diversité de la vallée sèche jusqu’aux vallées calcaires encaissées avec de l’habitat troglodytique et c’est notamment cette diversité qui apporte des variations dans ces paysages : implantation du bâti, des infrastructures, de la végétation des vallées plus ou moins lisibles…


Les silhouettes des villages en point de repère

Le bâti est majoritairement regroupé en villages et bourgs, généralement à proximité des vallons et vallées sèches. L’organisation de l’agriculture a favorisé parfois l’implantation de grosses fermes isolées, de silos … au sein des grandes cultures.

De grands axes rectilignes

Les voies principales, en l’absence d’obstacle topographique, s’organisent en un vaste maillage lâche et régulier. Les axes traversent les plateaux en ligne droite ou bien suivent les axes des vallées.

Pour en savoir plus sur les

.

Partager la page

S'abonner