Le bassin de Grand-Lieu



Centré sur le bassin de Grand-Lieu, le lac est entouré de marais qui s’inondent à l’hiver. Autour de ces espaces lacustres peu accessibles, plusieurs ambiances paysagères alternent ou se superposent : paysages de bocage et de grandes cultures à l’est et à l’ouest, mais aussi paysages viticoles sur le coteau de Grand-Lieu au sud et paysages maraîchers sur la vallée de l’Ognon ou dans les mailles bocagères du plateau. Cette unité paysagère présente ainsi une réelle complexité tant par la variété de ses composantes (diversités de paysages ruraux) que par son organisation induite par ce bassin lacustre. En repère sur le plateau ou sur les coteaux, les bourgs s’implantent sur les principales vallées qui irriguent le bassin de Grand-Lieu.

Profondément rural, ce territoire de transition entre l’agglomération nantaise et le littoral a vu son réseau d’infrastructures se transformer fortement ces dernières décennies. Outre les transformations directes que cela a induit dans le paysage (paysage routier plus prégnant), cela s’est traduit par des pressions urbaines plus fortes non seulement de l’agglomération nantaise au nord mais aussi de la pression urbaine rétro-littorale à l’ouest. Les bourgs de l’unité présentent ainsi un développement important de zones pavillonnaires et de zones d’activités implantées le long des contournements. Le territoire se transforme également sous l’effet des évolutions agricoles qui amorcent un développement important des zones de maraîchage. Cette unité paysagère, malgré son identité marquée, est donc l’objet de mutations qui font évoluer ses caractères accentuant sa ressemblance progressive aux ambiances de la couronne viticole composite de l’agglomération nantaise pour sa partie est et aux espaces rétro-littoraux pour la partie ouest.

Consulter les cartes et blocs diagrammes de l’unité paysagère du bassin de Grand-Lieu
Pour en savoir plus sur l’unité dans son contexte régional :

Consulter les vues caractéristiques géolocalisées du bassin de Grand-Lieu

Partager la page

S'abonner