Les limites et continuités paysagères des marais de vilaine



Description des limites

Cette unité paysagère est une véritable zone de confluence qui dépasse largement les limites régionales. Elle se distingue par son horizontalité quasi parfaite. Les limites sont donc constituées majoritairement des premiers reliefs qui marquent l’horizon à savoir des coteaux plus ou moins marqués. Pour les marais les moins amples, des jeux de covisibilités se dessinent entre les coteaux, mettant en relation des espaces parfois physiquement très éloignés. Ces limites sont donc particulièrement sensibles à toute transformation et concentrent ainsi de forts enjeux du fait de leur exposition et de l’horizon qu’elles composent sur les paysages ouverts de marais.


Les continuités paysagères vers les départements voisins

L’unité paysagère des marais de Vilaine s’inscrit, sur sa frange ouest, en continuité du Morbihan et sur sa frange nord, en continuité de l’Ille et Vilaine (départements couverts par un atlas des paysages).

Sur la frange ouest, les marais de Vilaine sont en continuité de l’unité paysagère des Vallées naviguées et de la sous-unité paysagère de la vallée de la Vilaine, identifiés dans l’atlas des paysages du Morbihan : « la vallée s’évase subitement sur plus d’une dizaine de kilomètres de long, ses versants s’éloignent l’un de l’autre de près de 3 km, créant un paysage de plaine alluviale aussi remarquable que surprenant. »

Sur la frange nord, les marais de Vilaine sont en continuité de l’unité paysagère de la Vallée de la Vilaine de Langon à Redon, identifiés dans l’atlas des paysages d’Ille et Vilaine : « le paysage est constitué par la structure du fond de vallée large et plat, cadré par les coteaux. Il offre un caractère très ouvert et très lumineux, du fait des cultures, prairies et marais. Ce paysage où les arbres - principalement saules ou peupliers en ligne le long des cours d’eau - sont assez rares, contraste fortement avec celui des campagnes bocagères présentes sur les coteaux qui le surplombent. »

Correspondance avec les atlas de paysages précédents

L’unité « Les marais de Vilaine » correspond à la sous-unité « Les marais de Vilaine », de l’unité paysagère « Les grands marais » (UP5), de l’atlas des paysages de Loire-Atlantique de 2010. La logique retenue pour identifier et qualifier les unités paysagères de l’atlas des paysages des Pays-de-la-Loire est de considérer une unité paysagère comme une portion continue de territoire. Ainsi, la sous-unité « Les Marais de Vilaine » devient donc une unité paysagère à part entière qui constitue un élément partiel d’une unité paysagère plus vaste s’étirant sur deux régions et trois départements.

Consulter la carte interactive de correspondance entre l’atlas de paysages des Pays de la Loire et les atlas de paysages départementaux précédents.

Lien vers les atlas de paysages précédents ou voisins

Consulter l’Atlas de paysages de Loire Atlantique de 2011
Consulter l’Atlas des paysages de Morbihan
Consulter l’Atlas des paysages d’Ille et Vilaine 2014

Partager la page

S'abonner