Les bocages vendéens et maugeois

publié le 18 décembre 2015 (modifié le 31 janvier 2017)
Bloc-diagramme de l'unité paysagère en grand format (nouvelle fenêtre)
Bloc-diagramme de l’unité paysagère


Carte de l'unité paysagère (partie Nord) en grand format (nouvelle fenêtre)
Carte de l’unité paysagère (partie Nord)


Carte de l'unité paysagère (partie Sud) en grand format (nouvelle fenêtre)
Carte de l’unité paysagère (partie Sud)


Carte de localisation de l'unité paysagère (partie Nord) en grand format (nouvelle fenêtre)
Carte de localisation de l’unité paysagère (partie Nord)
Carte de localisation de l'unité paysagère (partie Sud) en grand format (nouvelle fenêtre)
Carte de localisation de l’unité paysagère (partie Sud)

C’est l’une des plus vastes unités paysagères de la région, qui s’étend jusqu’au nord des Deux-Sèvres, non seulement en raison de la continuité des ambiances sur ce territoire mais aussi d’une véritable identité culturelle et historique, liée notamment aux guerres de Vendée.

Les bocages vendéens et maugeois se caractérisent par un relief de modelé en creux caractéristique de la partie méridionale du massif armoricain. Cela se traduit par un paysage d’alternance entre un plateau aux ondulations souples et, des vallées encaissées et sinueuses présentant des aplombs rocheux ou des séquences de chaos granitique.

C’est un paysage de bocages semi-ouverts alternant entre des zones plus ouvertes de grandes cultures sur les plateaux et des secteurs de vallées avec des trames de haies plus denses. Les lignes de haies soulignent les ondulations du relief tout comme quelques lambeaux viticoles présents dans le bocage sur la frange nord de l’unité. Sur le plateau, c’est un paysage ouvert de grandes cultures parfois ponctué de boisements ou d’une maille bocagère résiduelle.

La lecture paysagère est facilitée par l’unité architecturale et la présence de points de repères sur le plateau : clochers, silhouette étagée des bourgs, bâti rural (granges à nef…) en hameaux diffus. Les bourgs sont quasiment tous développés par une importante couronne pavillonnaire. Ils se caractérisent par une présence industrielle forte et ancienne en cœur de bourg (modèle de « l’usine à la campagne ») qui évolue aujourd’hui avec un déplacement des activités en frange notamment à proximité des nombreux grands axes routiers. De même, les hameaux traditionnels présentent d’importants développements de bâti d’élevage ou d’exploitation témoignant, dans le paysage, du fort dynamisme agricole. L’ensemble des enjeux des bocages vendéens et maugeois se concentre donc sur la gestion des fortes dynamiques à la fois urbaines, agricoles et infrastructurelles qui font évoluer
très rapidement les paysages.

Télécharger le document illustré complet de l’unité paysagère : les bocages vendéens et maugeois (format pdf - 15.1 Mo - 09/04/2016)
Consulter les cartes et blocs diagrammes de l’unité paysagère des bocages vendéens et maugeois


Pour en savoir plus sur l’unité dans son contexte régional :

Consulter les vues caractéristiques géolocalisées du bocage des bocages vendéens et maugeois